Delavouet

    Delavouet par lui-même,

    un occidental provençal

    Portrait assis
    Interview de Mas-Felipe Delavouet :


    "Adam, tu que siés iéu, l’esperaire testard
    as vougu t’aproucha de toun sounge impoussible
    e, desiranço o souveni
    ourdouna coume eila lou jardin infini."

    Pouèmo pèr Evo

    Traduction : Adam, toi qui es moi, le têtu qui espère, tu as voulu t’approcher de ton songe impossible et, désir ou souvenir, ordonner, comme là-bas, le jardin sans limites. (Poème pour Eve)

    " Basto que cante lou cantaire sus lou flot
    autant gounfla de plour que d’aigo di deluvi,
    e belèu troubara, ‘mé sa fe pèr pilot,
    de bulo d’esperanço à la bouco dóu flùvi."

    Cant de la tèsto pleno d’abiho

    Traduction : Il suffit que chante le chanteur sur le flot, aussi gonflé de pleurs que d’eaux des déluges, et peut-être trouvera-t-il, avec sa foi pour pilote, des bulles d’espérance à la bouche du fleuve. (Chant de la tête pleine d’abeilles)

    " Belesso de toujour que bèle davans ièu..."

    Cant de la tèsto pleno d’abiho

    Traduction : Eternelle beauté que j’implore devant moi... (Chant de la tête pleine d’abeilles)

    Catalogue

    Catalogue

    Catalogue des Oeuvres




    portrait 2